Les différentes étapes de réalisation d’un montage vidéo

Les différentes étapes de réalisation d’un montage vidéo

C’est dans la phase du montage vidéo que les prises de vues réalisées lors d’un tournage prennent réellement forme. Ce procédé permet de découper plusieurs séquences vidéo et de les raccorder pour en faire une seule vidéo. Suivant le logiciel utilisé, il est possible d’ajouter une ou plusieurs vidéos, des images fixes, des titres, de la musique, des bruitages, une voix off, etc.

Si vous rêvez de faire un montage vidéo à l’instar de vrais professionnels, il vous faut le bon logiciel à la hauteur de vos attentes, et connaître notamment les différentes étapes à suivre pour sa réalisation.

Le découpage

Après les avoir installés, vous pouvez utiliser les logiciels Adobe Premiere Pro ou du Movavi Video pour procéder au montage de votre vidéo. La première étape consiste à consulter les prises de vues qui ont été réalisées afin de déterminer les passages que vous souhaitez conserver : par exemple, de 0 min 20 s à 1 min, entrée de l’acteur principal, et ainsi de suite pour chaque séquence. Plus d’informations ici : http://www.movavi.com/fr/suite/index.html

Les transitions

En général, il y a 3 types de transitions utilisées dans le langage cinématographique. Elles ont chacune une signification bien particulière et correspondent à trois utilisations bien définies. Pour la transition franche, on passe directement d’un plan à l’autre sans aucun effet de transition, tandis que le Fondu au noir est utilisé entre deux scènes. Il suggère une ellipse temporelle à la limite spatiale. En dernier lieu vient le Fondu enchaîné. Il donne un effet quelque peu surréel pour mettre en évidence une scène qui évoque une forte intensité émotionnelle ou suggérer un rêve.

Les titres et génériques

Movavi Video Editor

Chacun à son goût en matière de titrage. Cependant, pour faire des vidéos professionnelles, il est toujours conseillé de trouver quelques typographies dans certains sites, sans oublier que certains logiciels proposent parfois des bibliothèques de titres animés très intéressants. Les effets varient notamment selon le choix qu’on fait, et en fonction de l’outil. Adaptez la longueur du générique à celle du film en entier. Évitez les génériques longs. En effet, voir un générique défiler pendant 4 minutes dans un film de 10 minutes s’avère assez exaspérant.

Habillage sonore

Le son joue également sur le rythme. Ainsi, il est très important de choisir la musique, le bruitage ou la voix off qui convient le mieux à chaque séquence d’images.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!