Les domaines d’expertise des lobbyistes

Les domaines d’expertise des lobbyistes

Lorsqu’on parle de lobbying, on imagine immédiatement une stratégie particulière de présentation des préoccupations de ses clients. Cependant, cette activité ne s’improvise pas et regroupe un certain nombre de techniques qu’il faut pouvoir maîtriser afin de représenter comme APC un cabinet expert en affaires publiques.

La communication externe

En premier lieu, le professionnel doit être capable de gérer l’image de son client et ce à plusieurs niveaux. En effet, il va lui permettre d’entrer en relation avec des personnes influentes au niveau institutionnel et de se construire un carnet d’adresses intéressant dont il va pouvoir se servir au moment opportun.

D’autre part, la relation avec les médias fait l’objet d’une attention particulière car ils constituent le moyen de représentation de l’entreprise ou du client au travers de son pays ou de l’Union européenne. De ce fait, s’accorder un temps pour développer ce type de communication peut par la suite avoir des conséquences positives.

Il en est de même pour la réputation sur internet qui est de plus en plus au cœur des sujets car elle peut à elle seule influer sur la suite donnée à un dossier en soutenant le candidat qui soumet sa présentation ou au contraire en le dénigrant et en rendant son entreprise plus difficile. Le lobbyiste doit donc être capable de gérer ces manifestations.

La gestion des situations particulières

Le lobbyiste peut intervenir en amont des demandes en participant au travail d’élaboration d’un argumentaire pour défendre des intérêts dans un cadre très précis et à une date institutionnelle connue depuis longtemps. Cependant, il peut également être appelé afin d’aider un client à faire face à une situation délicate à un moment donné.

En effet, l’activité économique, médiatique ou sur la toile peut engendrer des situations de crise et il s’agit alors à l’agence choisie de limiter les dégâts dans un  premier temps puis de se charger de véhiculer un discours clair afin de mettre fin au problème. Le client s’en remet donc complètement à l’expert qu’il aura choisi pour se défaire de cette situation, en s’appuyant complètement sur ses compétences.

Par la suite, l’agence de lobbying se chargera de reconstruire une image positive de son client sur plusieurs mois suivant cet évènement. Il arrive donc que la collaboration s’installe pour de longs mois car une nouvelle réputation ne se construit pas en un jour et qu’il faudra convaincre avant tout l’opinion publique ainsi que les médias que la situation a bel et bien changé et que de nouvelles bases ont été installées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.