Education : vers un nouveau système éducatif sans redoublement

Education : vers un nouveau système éducatif sans redoublement

Quel enfant aimerait refaire la même classe deux années de suite ? Aucun sûrement. D’ailleurs, le concept de « redoublement » a souvent été évoqué par les ministres de l’Education qui se sont succédé. Enfin, Najat Vallaud-Belkacem a décidé d’agir sur la question.

Le redoublement jugé inutile

education

Le gouvernement vient d’opter pour un nouveau système éducatif ou le redoublement est évitable, notamment si l’élève n’en a pas envie. Cette consigne serait communiquée auprès de tous les établissements scolaires à partir de la rentrée 2015. Cette démarche a été adoptée suite à de nombreuses études qui révèlent que le redoublement n’améliore guère le niveau de l’élève concerné. Outre que cela, rester dans la même classe deux années consécutives a des effets psychologiques chez l’enfant d’où, la destruction de la confiance et l’estime de soi.

Depuis toujours, le redoublement s’est avéré coûteux alors qu’il n’est pas très efficace. Autrement dit, cette méthode pédagogique n’a pas fait ses preuves. La France à elle seule occasionne chaque année, un coût de plus de deux milliards d’euros dû au redoublement. En conséquence, ce dernier est jugé sans intérêt.

Il ne serait valable que pour les cas « exceptionnels »

5954f5fbfc

A compter de l’année scolaire suivante, il serait donc déconseillé de faire redoubler un élève malgré son niveau médiocre, à moins que ce soit la famille en question qui le réclame. Pour venir en aide les élèves en difficultés, le gouvernement prévoit un accompagnement individualisé ainsi que la mise en place de cours de rattrapage pendant l’été. Il s’agit d’une remise à niveau qui profite aussi bien à l’élève qu’à son école.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Presse de Maximilien