Les bijoux ethniques ont-ils forcément une connotation religieuse ?

Les bijoux ethniques ont-ils forcément une connotation religieuse ?

Par bijou ethnique, on entend bijoux représentatif d’une culture étrangère. Tout comme les bijoux européens, certains bijoux ethniques n’ont été créés que pour agrémenter un cou, des oreilles, un poignet, une cheville… Ils sont représentatifs des matériaux et des techniques maitrisées dans leur pays de provenance ; techniques souvent ancestrales transmises de maitre en apprenti depuis des générations. Ils témoignent du gout des autochtones pour certaines formes, certaines couleurs et certaines dimensions.

Les bijoux ethniques ne se ressemblent pas, certains sont lourds, chargés d’ornements, d’autres sont discrets. En dehors de quelques uns d’entre eux chargés d’un fort symbole religieux, il n’est pas sacrilège de porter ces objets de mode.

Symboles de religion ?

Tout comme les bijoux européens, certains bijoux ethniques sont des symboles d’une religion, voire des talismans. S’il s’agit de religion encore pratiquée, il est permis de penser que les adeptes de ces religions considèrent comme un sacrilège le fait qu’ils soient portés par quelqu’un qui ignore tout de leur symbolisme.

Est-ce que les chrétiens pratiquants trouvent de bon ton les croix portées en boucle d’oreille par des gothiques pour créer un simple effet de style ? N’est ce pas représentatif d’un manque de respect pour le symbole que de porter une étoile de David lorsqu’on n’appartient pas à la religion juive ? Les pratiquants de religions méconnues, ne sont ils pas en droit de se sentir agressés lorsqu’ils voient porter des symboles qui leurs sont chers par des personnes qui n’en ont rien à faire et ne leur portent aucun respect ?

Des religions souvent disparues

Mais les bijoux ethniques revêtant une réelle dimension religieuse ne sont pas si nombreux et quelques unes de ces religions ont complètement disparu. Par ailleurs certains symboles sont connus et représentent quelque chose pour ceux qui les portent. Il en est ainsi de l’ankh égyptien, croix de vie qui est portée en connaissance de cause. La chouette de la déesse grecque Athéna est toujours le symbole des Lettres et le caducée du dieu Hermès a été adopté par les médecins modernes. On peut même considérer que ces  objets provenant de mythologies anciennes sont plus historiques que religieux. Les bijoux ethniques n’ont donc pas forcément une connotation religieuse.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!