Comment savoir si on est astigmate ?

Comment savoir si on est astigmate ?

Il existe deux formes d’astigmatisme avec l’extérieur où la cornée est déformée et l’intérieur où il s’agit de trouble avec une déformation du cristallin. Quoi qu’il en soit, la vue devient alors trouble mais pour s’assurer que la personne concernée est bien astigmate, il faut étudier les symptômes dans leur ensemble.

Reconnaître les signes

0619414001322557246

Ce défaut visuel comporte des éléments qui permettent de l’identifier et de savoir que l’on est astigmate. En premier lieu, il y a souvent confusion entre certaines lettres à la lecture aussi bien de près que de loin. C’est le premier signe que la personne est victime d’un trouble visuel. Cependant, il est difficile à diagnostiquer car il s’accompagne souvent d’une myopie ou d’une hypermétropie.

D’ordre général, la vue est brouillée, floue et même certains chiffres ne peuvent être lus sans être convaincu qu’il ne s’agit pas d’un autre. On peut également distinguer des dédoublements lors du déchiffrage de certains éléments. La vue de l’astigmate n’est ni bonne ni réellement mauvaise mais elle est simplement déréglée.

L’examen chez l’ophtalmologiste

Le professionnel va justement faire des exercices de dépistage de ces troubles mais il va pouvoir observer la forme de la cornée qui en ce cas précis est torique et ne pourra donc pas tromper sur le trouble visuel rencontré. En effet, seul un astigmate possède une cornée de cette forme car une personne qui a une vue parfaite présente une cornée sphérique.

astigmate

La plupart du temps cet état est congénital mais peut également intervenir à la suite d’un choc ou d’une infection qui auraient pu déformer la cornée. Malgré sa présence chez un certain nombre d’individus, ce défaut visuel n’est pas toujours gênant et une correction n’est envisagée que si la vue est grandement perturbée.

On prendra alors soin d’étudier les éventuels autres troubles visuels afin de proposer une correction globale. En effet, il ne sert à rien de demander une correction pour l’astigmatisme si la myopie ou l’hypermétropie associées ne sont pas résolues. Ceci explique pourquoi plusieurs valeurs sont présentes sur une ordonnance d’un ophtalmologiste dans ce cas.

Sources :

Un commentaire
  1. Corinne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!