La S60 T6 de Volvo, un hybride destiné au marché chinois

La S60 T6 de Volvo, un hybride destiné au marché chinois

Durant le salon de Shanghai, Volvo a dévoilé la S60 T6, un véhicule hybride qui devrait être commercialisé assez rapidement sur le marché chinois. Cette petite merveille est fabriquée à l’usine de Chengdu, en Chine.

La S60 T6

La Volvo S60 T6 est un nouveau né dans le monde incroyable des hybrides. Baptisé T6 Twin Engine, ce véhicule est équipé de deux motorisations, une Drive-E essence de 2.0 L, 4 cylindres et une fonctionnant à l’électricité, installé sur son essieu arrière. Le bloc électrique de 50 kW est alimenté par une batterie lithium-ion de 11,2 kW, rechargeable.

Le moteur essence de 2.0 L développe une puissance de 238 ch et le bloc électrique, une puissance de 68 ch. Au total, la Volvo S60 dispose une puissance avoisinant les 306 ch. Le moteur électrique a une autonomie de 53 kilomètres, lorsqu’il est utilisé à 100%. Pour découvrir de nouvelles autos, cliquez ici

La S60 T6 et le marché chinois

Intérieur de la Volvo

Fabriquée à l’usine de Chengdu, la S60 T6 de Volvo est prévu essentiellement pour le marché chinois. Pour l’instant, aucune annonce n’a évoqué une probable commercialisation de l’hybride sur le marché européen. Seules la Volvo XCT90 T8 et la V60 D6 sont prévues pour les aficionados de véhicule hybride du Vieux Continent.

Le Dr. Peter Mertens, vice-président senior en charge de la R & D de Volvo Car Group, a clairement affirmé son optimisme concernant la commercialisation de la T6 Twin Engine, auprès des clients chinois. Selon cet expert, le constructeur détient l’un des portfolios de produits les plus importants de l’Empire du Milieu et le développement des ventes dans ce pays ne sera pas une opération ardue.

Il a également affirmé que Volvo devrait présenter deux nouvelles versions de Twin Engine chaque année, afin d’enrichir sa gamme de produit et satisfaire pleinement les besoins des consommateurs.

Pour Alain Visser, le vice-président de la marque, les clients chinois sont déjà prêts à acquérir la nouvelle génération d’hybride de Volvo.

Il est à noter que, le constructeur suédois a été racheté par Geely en 2010. A partir de cette année, il a fait du marché chinois, l’un des axes principaux de sa stratégie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Presse de Maximilien